Bart*, tout le monde semble le connaître. Et si vous ne le connaissez pas, lui vous connait. Il a longtemps vécu en tente, préférant le grand air pour assainir son corps meurtri par la rue et les mauvaises fréquentations. Cet été, au coeur des coteaux, il a commencé à transformer le bois en cannes et à les vendre. Son enthousiasme était canalisé dans le bois qu'il ponçait jusquà' atteindre la perfection. Ses cannes sont des objets d'art. On sait qu'on les exposera un jour. Au début de l'hiver, on a quand même un peu insisté, voyant sa santé se dégrader, pour lui proposer une caravane. Quand il l'a vue, il n'a pas fallu attendre longtemps. Il est le premier à intégrer une caravane, sur un terrain privé, à Liège. On voit une réelle amélioration de son moral, de son mental et de sa façon de vivre. C'est avec lui qu'on a vraiment envie d'en proposer à d'autres. Une anecdote? Il voulait un banc de musculation. En un appel sur les réseaux sociaux, on l'avait trouvé. Bart faisait de la muscu au milieu des bois. Il est une vraie star. On vous invite à l'écouter ici ou ici plutôt qu'à parler de lui. Bart, il attire les réalisateurs.

Il ne faut pas avoir peur des sans-abris. Rencontrez-les. Accueillez-les. Rencontrez-les. Accueillez-les. Il y en a d'autres qui comme lui, voudraient intégrer la caravane qu'on a pour eux et qui n'attend que le terrain.

*Bart est son surnom, connu de tous.